Fourmis volantes et crapauds, par André Lequet

Your video will begin in 10
Skip ad (5)
ultimate hustle

Thanks! Share it with your friends!

You disliked this video. Thanks for the feedback!

Added by admin
25 Views
C’était au jardin, fin septembre, et l’après-midi était lui aussi bien avancé. Profitant de la chaleur, et d’une très favorable lourdeur orageuse, la très populeuse colonie de fourmis jaunes (Lasius flavus) jouxtant la terrasse a entrepris d’essaimer, comme elle le fait tous les ans. En pareil cas les oiseaux se gavent classiquement des fourmis effectuant leur vol nuptial, mais de plus inattendus convives partagent également ces copieuses agapes. De fait, aussi étonnant que cela puisse paraître, il y a toujours un ou deux crapauds pour venir profiter de la manne ainsi offerte, alors que ces batraciens sont connus pour être avant tout nocturnes. De plus rien ne laissant présager la survenue de l’essaimage, phénomène à la fois très ponctuel dans le temps et l’espace, j’avoue m’interroger sur la nature des «stimulis» avertissant ces crapauds, et les incitant à sortir du fin fond de leur retraite.
Bon à savoir : en prime, voyez la différenciation aisée et infaillible des fourmis et termites, au stade ailé.
Category
AMPHIBIENS

Post your comment

Comments

Be the first to comment